Programme d’appui à la prévention des conflits en Afrique de l’ouest

En Septembre 2010, ICCM a entamé, en collaboration avec des partenaires locaux et régionaux, une recherche portant sur l’état des lieux en matière d’application de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies en Afrique de l’Ouest. Cette résolution reconnaît l’impact des conflits armés sur les femmes et les filles et œuvre pour la protection et la pleine participation de celles-ci aux accords de paix.

ICCM a coordonné une recherche scientifique sur la dimension genrée au sein des institutions du secteur de la sécurité en Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour le compte de la Fondation Suisse financé par le Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF), en janvier 2010. L’association a également coordonné la recherche sur la Réforme du Secteur de la Sécurité en Afrique de l’Ouest, avec comme résultat la publication d’un ouvrage intitulé « Gender Survey of Security Sector Institutions in ECOWAS Countries », sur financement du Geneva Centre for Democratic Control of Armed Forces (DCAF), à Genève (Suisse), en 2010.

ICCM a élaboré projets d’appui aux gouvernements danois et canadien. Ces projets visent l’appui à la mise en application des Résolutions 1325 et 1820 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, sur la Femme, la Paix et la Sécurité. L’expertise apportée par ICCM a conduit à la mise en place du Centre international Angie Brook pour le renforcement du leadership féminin, la promotion et la protection des droits de la femme (The Angie Brook International Centre for Women’s empowerment, Leadership Development, International peace and Security). Dans le cadre de ce Centre, en 2009, ICCM a conçu et élaboré un projet global, « Femme, Paix et Sécurité » sous la coordination d’Ellen Johnson Serlief, alors Présidente de la République du Libéria. Ce projet, intitulé « Embracing Women’s capacity for Leadership, Participation in Peace Process/Peace building and Training in Advocacy for Mdg3 », est toujours opérationnel au Liberia et dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest.

En 2013, soit 4 ans après ce premier projet au Libéria, ICCM a également apporté son expertise dans l’élaboration d’un projet visant le renforcement des capacités (par la formation des moniteurs et des relais de la paix ou « Peace Monitor’s/Bridge-Builders ») de l’administration publique au Libéria sous le titre « Sthregthening the Liberian institute of foreign services : a capacity building program for future diplomats; an assessment of ongoing efforts and perspectives as a support to the peacebuilding and post-conflict reconstruction efforts » (2008-2013).